Newsletter Ascension & Divulgation Février 2019 

Maîtrise Personnelle

 

Vous pouvez écouter cette Newsletter sous format Audio en cliquant sur le lecteur ci-dessous. Durée : 43:33

 

La phase d’Ascension que nous sommes en train de vivre en tant que civilisation, est avant tout une phase de récupération de notre souveraineté. 

La souveraineté, s’étend à de multiples niveaux, et n’est pas qu’une souveraineté physique, dans la dimension physique, mais doit être multidimensionnelle, c’est à dire,  jusqu’à la récupération de la direction de notre Conscience. 

Le droit d’un être vivant à déterminer la direction de sa Conscience dans l’Univers, est un droit inné et un droit Universel, que nul n’a le droit de violer ou de retirer à autrui. 

Lorsqu’une race interfère avec le droit inné d’une civilisation à s’autodéterminer dans son évolution, celle-ci est en directe violation des Lois premières Universelles, qui sont le respect du libre arbitre et la loi de non-interférence.  

Malheureusement, dans l’Univers, un certain nombre de races se sont volontairement détachées de ces Lois, s’en sentant au dessus, et ont créé leur propre système, où ils n’hésitent pas à interférer avec ces droits innés qui sont le droit à l’auto-détermination et à la non-interférence. 

C’est ainsi que la race humaine a été interférée depuis des milliers d’années, dans son développement spirituel, en interférant directement avec toutes les couches qui constituent le corps humain et la vie humaine; les races responsables de son asservissement, connaissant parfaitement l’anatomie humaine et comment utiliser les lois universelles de manière inversée ou détournée, par l’ignorance de ceux qu’ils asservissent et abusent. 

D’autres races dans l’Univers, font partie de conseils et fédérations, qui à l’inverse, ont la fonction de protéger ces droits universels innés, que chaque être vivant possède dans l’Univers, à pouvoir être libre de diriger sa Conscience et libre d’expérimenter les souhaits de son âme. Ainsi, différents traités existent, représentés par différentes races et groupes; et en cette phase d’Ascension, ces différents groupes sont représentés sur Terre par leurs alliés, dans un but d’assistance à la race humaine, ainsi que de libération par la Conscience.  

Lorsque la loi de non-interférence n’est pas respectée, ces groupes et Conseils sont autorisés à intervenir dans un but de pacification. C’est ainsi que de nombreuses évictions et nombreux démantèlements de structures d’asservissement sur Terre et dans ce système solaire, sont actuellement et depuis 2012, largement effectués, grâce à l’alignement galactique qui a permis une intervention cosmique par l’ouverture des stargates, qui ne se produit que tous les 26 000 ans. 

La phase que nous vivons présentement en tant que civilisation, est une phase clef dans son Histoire, puisque c’est la phase où une bifurcation dans l’espace-temps est constatée, et où l’humanité peut enfin connaître une autre direction dans son évolution. 

Récupérer sa souveraineté, c’est récupérer son droit à déterminer sa propre destinée. C’est ce droit qui a été volé à l’humanité, et que nous sommes en mesure de récupérer aujourd’hui, via la reconnexion à notre Conscience multidimensionnelle et aux aspects les plus élevés de notre identité, en tant que conscience éternelle, ayant déjà vécu de multiples vies et étant sur Terre actuellement, pour une raison bien précise. 

La compréhension de cette raison, est la clef qui nous permet de nous émanciper de toutes les structures de contrôle mental et de contrôle de la pensée, perpétués sur Terre.  

Récupérer cette mémoire, c’est percer le voile de l’illusion omniprésente, et s’élever au dessus des structures artificielles de projection de la réalité, qui ont été imposées à la race humaine. 

Lorsqu’un humain perce ce voile, il récupère sa véritable identité, non pas en tant que citoyen terrestre, mais en tant que citoyen cosmique, et il se rebranche alors à la source de l’expérience en tant que Conscience, qui s’étend bien au delà de la Terre et même de cet Univers.  

Tant que nous sommes enfermés dans les structures de contrôle de perception de nos sens, et déconnectés des aspects supérieurs de conscience, nous sommes soumis à différents types d’interférences, qui brouillent les véritables messages de notre âme, en chaque instant. C’est ainsi que beaucoup d’humains ont vécu, et vivent en permanence, une vie complètement éloignée des réels désirs et souhaits de leur âme. 

Afin de comprendre comment cela a pu se produire et peut se produire, il est nécessaire de comprendre le fonctionnement du corps humain et des Lois qui gouvernent l’existence dans les dimensions multiples qui constituent notre réalité visible et invisible. 

Le corps humain est en réalité constitué de différentes « couches », qui, en fonction de leur densité, seront physiques ou non-physiques. Le corps physique est celui que nous pouvons tous voir, le corps mental est aussi bien connu, surtout de ceux qui commencent leur développement personnel et spirituel, ainsi que le corps émotionnel, que nous expérimentons tous, de manière plus ou moins consciente, et enfin, le corps spirituel, autrement dit, notre « aura », notre corps de lumière, notre corps énergétique qui lui aussi s’étend sur de multiples couches et dimensions. 

La science humaine, malheureusement, ne travaille que sur la toute première, ou dernière couche du corps humain, qui est sa manifestation physique. Mais en réalité, pour se soigner, il faut traiter aussi les autres. Et tant que l’être humain restera coincé dans une perception uniquement 3D de la réalité, il passera à côté de nombreuses informations nécessaires à son évolution en tant que race. 

En réalité, cette focalisation uniquement 3D est largement encouragée par les structures de pouvoir et pôles de contrôle de la société humaine. C’est la raison pour laquelle, l’émancipation humaine doit passer par un travail personnel et intérieur, avant d’attendre que cela provienne de l’extérieur.  

C’est à chacun de reprendre la responsabilité de sa propre guérison et libération en tant que Conscience, et c’est en faisant cela, qu’en réalité nous impactons le reste du Monde. 

 

Connexion Corps-Âme-Esprit

 

Beaucoup d’êtres humains ne comprennent pas encore la relation étroite entre leur corps, c’est à dire l’aspect manifesté de leur conscience, leurs pensées, et leur âme. 

Tant que nous compartimentons ces 3 aspects de ce qui nous constitue, nous ne pouvons connaître l’alignement nécessaire à un fonctionnement optimal de l’ensemble de la technologie organique originelle du prototype humain.  

Le corps physique, est en réalité le véhicule nous permettant de faire l’expérience de la conscience dans la matière, c’est à dire, dans les dimensions les plus denses de l’existence.  

Il n’est en rien « inférieur » ou « supérieur » aux autres dimensions de manifestation de notre conscience, et il doit être traité de la même manière que toutes les autres couches de notre identité, quelque soit la dimension d’où nous opérons.  

L’objectif de l’Ascension, est d’unifier en nous tous ces aspects, de manière égale et équilibrée, afin de devenir un être multidimensionnel, c’est à dire, une conscience existant dans le monde physique, tout en ayant conscience des autres dimensions. 

L’être humain en est au début de cette reconnexion avec les dimensions supérieures de son être, et ce processus a été largement interféré par de nombreuses forces et groupes dans le cosmos, qui ne souhaitent pas que les êtres humains s’éveillent à leurs réelles capacités et pouvoirs.  

C’est ainsi que toute la connaissance ésotérique et spirituelle du fonctionnement du corps humain et des différentes énergies peuplant notre Univers, ont été jusqu’alors maintenues volontairement cachées au sein de différentes sociétés et religions secrètes, qui en réalité s’en servaient à des fins personnelles de pouvoir et de domination sur le reste de la civilisation.  

Récupérer sa souveraineté, c’est récupérer cette connaissance, par l’expérience personnelle de notre propre pouvoir, en tant que conscience éternelle ayant le droit à l’auto-détermination, et à la non-interférence de sa volonté en tant que Conscience.  

A ce stade de développement de la race humaine, beaucoup d’êtres humains n’ont pas conscience du lien entre leurs pensées, et ce qui se produit dans leur réalité immédiate ou à long terme. Ils sont déconnectés de la conscience de la loi de cause à effet, et ainsi donc perpétuent bien souvent des actions négatives, sans comprendre que les résultats négatifs découlant de ces actions, sont en réalité le reflet direct de la qualité de leurs pensées et intentions en chaque instant. Lorsque nous ne comprenons pas le lien entre nos pensées et nos actes, nous pouvons être court-circuités dans la création de notre réalité, et d’autres forces peuvent s’emparer de notre esprit, pour manifester dans la matière, des résultats qui sont en réalité éloignés de ceux que notre âme souhaite pourtant accomplir.  

C’est ainsi que le processus de manifestation est en permanence interféré au sein de la race humaine, qui ignore encore le pouvoir de création de chaque pensée et surtout de chaque émotion, en particulier lorsqu’elles ne sont pas maîtrisées.  

Tant que nous ne sommes pas maîtres de nos propres pensées et de nos propres émotions, nous courons le risque de voir notre pouvoir créateur être dévié, pour accomplir dans la matière, des résultats qui ne sont pas exactement ceux que nous souhaitons.  

Récupérer sa souveraineté, c’est donc récupérer la maîtrise et le choix de nos pensées et donc de nos actes, et cela passe par une récupération de la direction de notre Conscience, qui est à la racine de la conception de chaque pensée.  

La pensée provient de la Conscience, qui ensuite est reçue par le corps mental, pour ensuite être manifestée dans la matière. Mais si l’individu n’est pas conscient de ses pensées, et surtout de là où elles proviennent, c’est à dire, si elles proviennent de sa propre conscience, d’autres consciences, ou de programmes artificiels, alors, il ne peut utiliser son pouvoir de création de manière souveraine et surtout, optimale; et est aux prises de la manipulation, de l’usurpation et de l’interférence, ce qui est le cas de la plupart des humains qui existent sans conscience d’eux-mêmes, sans être capables d’être observateurs de leurs pensées et de leurs actes. Dans ces cas-là, l’individu peut être facilement impulsé à agir ou réagir d’une certaine manière, puisqu’il n’est pas en mesure de déterminer lui-même consciemment, c’est à dire relié à sa Conscience, la direction de ses pensées et donc de ses actes. Son « système » peut donc être piloté par d’autres consciences ou impulsions, et c’est en ce sens que la race humaine a été collectivement influencée à prendre des directions qui n’ont pas toujours été dans le sens de son plus haut intérêt, et qui l’ont en réalité profondément détournée de sa véritable nature. 

Lorsqu’un individu est détourné de sa véritable fonction, il dégénère son ADN et perturbe tout son système hormonal et cérébral. C’est ainsi que la corruption personnelle est le plus haut niveau d’endommagement de nos différents corps, puisque l’alignement ne peut être maintenu, entre les différents aspects de nous-mêmes. Il y a corruption de certaines parties de nous vis à vis d’autres; ce qui provoque une dégénérescence de notre Conscience, qui nécessite ensuite d’être rééquilibrée ou réhabilitée. 

Malheureusement, lorsque nous ne souhaitons pas rééquilibrer les conséquences de nos actes non alignés, ou se réhabiliter, comme c’est le cas de certaines races dans l’Univers qui effectuent des actes barbares et totalement contraires aux Lois Universelles; alors, nous atteignons un stade de dégénérescence qui fait que pour survivre, nous devons systématiquement voler l’énergie d’autrui, n’étant plus capables de s’auto-alimenter par l’énergie divine, qui est à disposition de toute conscience alignée aux Lois Universelles. Ces races déconnectées de l’énergie divine, de la Source, sont appelées les races « déchues », loin de tout amalgame religieux, et existent et perpétuent leurs actes immoraux depuis des millions d’années, en survivant grâce au vol de l’énergie et du pouvoir de création d’autres consciences. C’est ce qu’a subi la race humaine depuis son commencement, et l’éveil spirituel passe par une compréhension des véritables raisons derrière certains comportements humains, dits « irrationnels ».  

Ce qui est « irrationnel” est en réalité bien souvent issu de programmes artificiels volontairement implantés dans le système humain, dans le but de le corrompre et de le faire « chuter » lui aussi, en dégénérant sa génétique par sa propre corruption perpétuelle, de vie en vie.  

Récupérer sa souveraineté, c’est avant tout récupérer son droit et sa volonté, de ne plus se corrompre, au niveau individuel, mais aussi au niveau collectif en tant que race; en n’acceptant plus d’être divisés, de juger et de condamner nos semblables, et de perpétuer les programmes victimes-bourreaux qui déciment la civilisation de l’intérieur, comme une gangrène dont nous devons nous débarrasser aujourd’hui, pour renaître à une vision plus unifiée de l’existence. 

C’est ainsi que la conscience d’Unité est le remède aux programmes de division, et que la maîtrise personnelle et spirituelle, est l’antidote au contrôle mental et à la corruption  de notre être. 

Sans cette récupération de cette souveraineté qui est notre droit, nous continuons de laisser nos vies, aux prises d’autres forces et individus, souhaitant s’en nourrir pour leurs propres agendas personnels.  

L’objectif de l’ascension, est de récupérer ce pouvoir et cette force personnelle de s’auto-déterminer et de diriger ses propres pensées, en alignement avec les souhaits uniquement de sa Conscience, en réussissant à rétablir une connexion nette et sans interférences, entre son véhicule physique, son esprit et son âme. 

 

Interférences dans le système humain

 

Le processus originel organique de création via le système complexe du corps humain, est le suivant : La conscience envoie l’information au cerveau, qui se transforme ensuite en pensée, qui va ensuite déboucher sur une action dans la matière. 

C’est la Conscience, qui normalement décide des pensées du mental. C’est la Conscience qui détermine quelles pensées elle souhaite générer. 

Les pensées qu’elle envoie ensuite au véhicule, sont celles qui vont diriger le véhicule et l’attention du véhicule dans telle ou telle direction. 

Ainsi donc, c’est la conscience qui pilote le véhicule, via le corps mental; le corps émotionnel lui, envoie des informations complémentaires, nécessaires à la bonne navigation du véhicule et donc, de la conscience de l’individu, dans la dimension physique. 

Ainsi, ce que l’individu fait dans la matière, est normalement ce que la conscience souhaite effectuer.  

Malheureusement, cela est rarement le cas chez la majorité des humains, chez qui le processus de création et de communication entre ses différentes stations d’identité, est largement interféré et volontairement brouillé. 

En interférant sur la connexion entre le véhicule et sa conscience supérieure, l’information organique reçue de la Conscience est bloquée, et est remplacée par une donnée inorganique que l’individu, non-entraîné à discerner la source de ses pensées, ne saura identifier.  

C’est ainsi que ceux qui connaissent parfaitement les façons d’influencer la pensée et le cerveau humain, interfèrent en permanence sur la Conscience, en court-circuitant les informations organiquement envoyées au cerveau, et en les remplaçant par des programmes et pensées superposées aux siennes. 

C’est le mécanisme de création de besoins, de désirs et de pensées programmées, enclenchés par la publicité, le marketing, la politique, les médias, l’industrie du cinéma et de la musique; en clair, tout ce qui influence massivement la conscience collective humaine, ce qui impacte donc la conscience individuelle de chaque être humain, s’il n’est pas conscient justement que c’est ce qui se produit en permanence, via l’utilisation et l’envoi de fréquences, d’ondes, et programmes de contrôle mental. 

A cela, s’ajoutent les perturbations volontairement créées au sein du corps physique, de manière à ce que la connexion soit d’autant plus difficile et brouillée, avec l’esprit et l’âme. Le système nerveux central, agit comme l’ordinateur central de notre véhicule, par lequel normalement la Conscience peut le piloter. Ainsi, c’est le système nerveux central qui est le plus ciblé et visé, au sein du corps physique, chez les êtres humains, de manière à faire dérailler les fonctionnalités organiques du corps humain. Lorsque la Conscience ne peut plus diriger le corps physique par l’information envoyée dans le système nerveux central, alors le véhicule devient déconnecté de la conscience supérieure et l’âme ne peut accomplir sa volonté dans la matière.  

Le véhicule est alors laissé aux prises de toute pensée collective, égrégore ou de toute entité ou programme de contrôle mental visant à prendre possession de ses pensées et donc de ses actes.  

Le sub-conscient est, lui, largement visé par les programmes d’influence de la conscience collective humaine, et c’est ainsi que la majeure partie des humains, ne savent même plus faire la différence entre ce qu’ils désirent réellement, et ce qu’ils sont poussés à désirer. 

Ils sont comme des véhicules pilotés par la radiocommande extérieure de la publicité, du marketing et de l’audiovisuel. 

Au delà du profit financier généré par l’influence des comportements humains en permanence, au sein de la société, c’est avant tout la conscience qui est visée, et le fait de la détourner des véritables raisons de l’existence humaine.  

Dans ce brouillage permanent de fréquences, l’être humain est perdu dans un amas d’informations, que son cerveau n’arrive pas à discerner, car il n’est pas suffisamment connecté à l’âme qui elle peut valider ou non l’alignement d’une pensée avec la Vérité de l’Âme. 

Lorsque nous sommes déconnectés de notre âme, nous avons un faible discernement personnel puisque ce processus de validation, encore une fois, est court-circuité. 

A cela, s’ajoutent les distractions permanentes organisées afin que l’être humain et surtout l’esprit humain ne puisse se concentrer sur l’essentiel. 

L’essentiel, est la raison spirituelle pour laquelle nous sommes ici. 

Et au sein de la civilisation humaine, tout est fait pour éloigner et distraire les êtres humains, de cette raison essentielle au réel épanouissement d’un être. 

Tant qu’un individu ne connait et ne comprend pas la véritable raison de son existence, alors il erre d’illusion en illusion et est facilement manipulable dans toutes sortes de croyances et d’influences. 

C’est ainsi que tout est fait pour éparpiller la conscience des humains dans de multiples directions qui en réalité l’empêchent de se focaliser sur l’essentiel; c’est à dire, les réelles raisons de son incarnation.  

Lorsqu’un individu est privé de la possibilité de concentrer son attention, c’est à dire l’ensemble de sa conscience dans un point de focalisation dans la matière, via son mental et toutes les informations envoyées à son corps physique; alors il est privé de son droit inné à déterminer lui-même la direction de sa propre vie. 

C’est le plus haut niveau d’interférence cosmique, et c’est la raison pour laquelle de nombreuses races aujourd’hui, sont présentes pour assister la Race humaine, dans la récupération de ce droit. 

Néanmoins, la récupération de sa propre souveraineté est un processus qui doit provenir de l’intérieur, car tant que nous attendons d’être « sauvés » par qui que ce soit d’extérieur, alors nous ne comprendrons pas comment maintenir cette souveraineté, dans les prochaines étapes de notre existence en tant que conscience éternelle. L’expérimentation ne s’arrête pas aux portes de la Terre, et si nous ne comprenons pas les mécanismes de l’évolution de la Conscience, nous rencontrerons les mêmes problèmes, ailleurs. 

C’est la raison pour laquelle il est nécessaire aujourd’hui de bien comprendre tous les pôles d’action sur soi que l’Ascension organique requiert, et à quel point le travail ne peut être que spirituel, sous peine de s’exposer à de profonds déséquilibres, puisque l’objectif est justement de reconnecter pleinement la conscience supérieure au corps physique, de manière à faire redevenir l’être humain, l’être multidimensionnel et le citoyen cosmique qu’il est amené à redevenir. 

 

La maîtrise

 

Se maitriser, c’est récupérer la capacité à déterminer soi-même ses propres pensées, et donc ses propres actes. 

Se maîtriser, c’est être capable de surpasser les impulsions extérieures, apposées sur notre propre volonté, pour revenir à la direction originelle décidée par notre Conscience. 

C’est voir au travers des multiples illusions qui brouillent notre vision de la réalité, pour retrouver les yeux de notre Âme, les yeux de Dieu, qui voient au delà des voiles et des leurres. 

Se maîtriser, c’est avoir récupéré sa pleine souveraineté en tant que conscience qui détermine ses propres pensées, et ses propres choix. 

C’est être capable de discipliner son esprit, même en situation de forte interférence ou apposition à des volontés ou forces extérieures visant à modifier le flux de nos pensées ou la direction de nos actes. 

Se maîtriser, c’est récupérer sa capacité à réécrire par dessus un programme visant à contrôler nos pensées via notre subconscient. Le conscient prend alors le dessus sur le sub-conscient, pour diriger tous les aspect du véhicule et de l’âme. 

Se maitriser, c’est redevenir le pilote de sa vie, le conducteur de son véhicule, le générateur de ses propres pensées; sans que quiconque ne puisse interférer avec cette direction. 

En clair, se maîtriser, c’est avoir réaligné les 3 pôles de pilotage Corps-âme-esprit et d’en être redevenus les propriétaires légitimes. 

La maîtrise, est étroitement liée et doit nécessairement être alliée à la discipline. Sans discipline, le mental et les émotions sont facilement désordonnées, et peuvent ainsi donc prendre le contrôle de la direction des pensées et des actes de notre véhicule, et ainsi donc, de notre vie. 

 

Sans discipline, pas de maîtrise.

 

Et discipliner son esprit, c’est décider soi-même quelles pensées nous acceptons de faire nôtres, et desquelles nous voulons rester éloignés, car elles ne sont pas en alignement avec nos valeurs, et nos souhaits profonds. 

Discipliner son esprit, c’est décider de n’effectuer que des actions qui sont en alignement avec les pensées issues de notre âme, et donc en alignement avec notre plus haut potentiel d’expression et de réalisation ici sur Terre et dans l’Univers. 

Même si nous faillirons parfois dans cet objectif, étant donné le lourd matraquage de fréquences de contrôle mental dans cette dimension, l’important est d’en émettre l’intention quotidienne. 

Un maître, est donc celui qui détermine sa vie à partir de l’intérieur. Cette auto-détermination jaillit ensuite sur sa réalité extérieure. Mais en aucun cas, il ne subit la pression extérieure et la laisse empiéter sur son propre pouvoir de création. C’est la véritable définition de la maîtrise, au delà de toute idéologie ou archétype présent dans la conscience collective humaine. 

 

Le rôle des émotions

 

Les émotions restent encore un sujet d’étude conséquent au sein de la race humaine, tant leur complexité semble dépasser la compréhension scientifique humaine de tels mécanismes bien souvent encore inexplicables, tels que le fait de « tomber amoureux », ou de ressentir de la peine dans son coeur, comme si un couteau était planté dedans ou qu’il était fissuré. 

Certaines études ont déjà prouvé que lors d’une grande peine au coeur, quand nous avons le coeur brisé, il y a des manifestations physiques concrètes de cette brisure, dans l’organe du coeur. Pourquoi ? Nos émotions ne seraient-elles que de simples panoplies de sentiments et de ressentis, sans réelles fonctions ? 

Il en est tout autre, et en réalité, le rôle des émotions dépasse tout ce que beaucoup d’humains peuvent imaginer et concevoir.  

 

Prenons par exemple la peur. 

On apprend bien souvent qu’il faut resté éloignés de la peur, voire la fuir; mais en réalité, la fonction première de la peur, est de nous amener à la vigilance. Sans la vigilance, l’être humain peut écourter considérablement sa durée de vie et donc la durée d’expérimentation de sa conscience via son véhicule, s’il ne fait pas attention. 

La peur est donc là pour nous pousser prendre à des précautions, à être attentifs, c’est-à-dire donc à être vigilants. Mais là où la peur se transforme en émotion négative et inorganique, c’est lorsqu’elle devient paranoïa, ou inquiétude permanente, ce qui nous amène à la paralysie dans cette dimension.  

Cette émotion n’est alors plus utilisée pour sa fonction première, et prend le contrôle de nos décisions, est à la base de nos décisions, et peut alors nous empêcher de faire ce que nous sommes sensés faire. 

De même que la tristesse a été conçue pour nous permettre de ressentir dans notre coeur, la perte de quelque chose ou de quelqu’un de cher;  de manière à ce que nous y fassions attention et que nous prenions soin de ce qui nous est cher; ou lorsque nous faisons quelque chose qui heurte autrui, par le processus de compassion. 

La compassion est étroitement liée à la tristesse. La capacité à ressentir la tristesse, est étroitement liée à la capacité à ressentir la compassion, à être emphatique. 

 

Mais la tristesse est différente de l’apitoiement sur soi. 

Et l’extrême dangereux de la tristesse, est la dépression. Nous avons alors dépassé une limite dans l’émotion de la tristesse. Une limite qu’il ne faut pas franchir, car nous basculons alors dans les ténèbres de la dépression. Le gouffre où nous ne voyons plus la lumière.  

Ainsi, la tristesse est utile, jusqu’à un certain seuil, à partir duquel il faut ensuite remonter vers l’oxygène de la lumière vivante, vers la lumière de l’espoir, pour ne pas sombrer dans le gouffre de l’impuissance. 

 

La joie, quant à elle, est la vibration de l’âme éternelle. 

La joie est l’indication que nous sommes alignés à notre essence originelle, et ce qu’elle souhaite accomplir ici dans la matière. 

La joie, n’est pas à confondre avec l’insouciance. L’insouciance, et la légèreté due à l’ignorance, ou à l’immaturité. 

La joie mature, est la satisfaction temporaire ou prolongée, d’une conscience effectuant exactement, à ce moment T dans l’espace et  donc dans le temps, l’action juste qui correspond à sa volonté. Alors, cet alignement provoque une augmentation de fréquence vibratoire, qui comme un alignement de planètes, provoque un feu d’artifices, un éclatement de particules intérieures; que nous qualifions ensuite avec des mots humains, de « joie ». En réalité ce qui se passe, c’est un alignement parfait du corps, de l’âme et de l’esprit. 

Un alignement parfait, de l’action, de la pensée et de la conscience. A ce moment T, à cet endroit précis dans l’espace. 

Alors, nous ressentons de la joie, de faire ce qui est juste. 

Quand nous ne nous sentons pas bien, c’est que nous ne sommes pas alignés avec l’action juste dans le timing juste, dans l’espace juste. Il y a un désalignement, comme des planètes désalignées. Chaque fonction n’est pas à sa place, n’est pas alignée dans l’espace et le temps propices, ce qui créé une insatisfaction. 

L’individu n’accomplit pas dans la matière ce que sa pensée souhaite et ce que sa conscience souhaite, au moment où il le souhaite, à l’endroit où il le souhaite, dans l’espace et le temps. Ce qui créé une friction intérieure, une insatisfaction intérieure. 

Moins l’individu écoutera cette insatisfaction qui lui indique la nécessité de réaligner certains paramètres; plus il souffrira. 

Puisque cette insatisfaction se transformera, plus elle dure et plus elle est grande, en souffrance. 

Et tant que l’individu n’identifie pas que sa souffrance est due au manque d’alignement entre son action, sa pensée et sa conscience; alors il restera coincé dans la spirale de la souffrance, de l’impuissance, voire de la colère. 

Et parfois, certains évènements de la vie, seront là pour provoquer la secousse nécessaire à ce que certains paramètres se réalignent, comme un alignement galactique de planètes : un alignement intérieur corps-âme-esprit, seul moyen de ressentir la paix intérieure, et donc, la joie. 

Ainsi donc, notre focalisation doit être d’écarter de nos vies, tout ce qui empêche cet alignement. 

 

Ecarter de nos vies tout ce qui nous empêche d’avoir le contrôle de nos pensées. 

Ecarter de nos vies tout ce qui nous empêche d’avoir le contrôle de nos actes. 

Ecarter de nos vies tout ce qui nous empêche d’avoir notre pleine Conscience.

 

Les forces négatives agissent sur chacun de ces trois piliers d’alignement. 

Ils créent des distractions dans nos actions, pour que nous fassions des choses décalées dans le temps et dans l’espace, par rapport à ce que nos pensées veulent faire. 

Ils créent de la manipulation mentale, de manière à ce que notre mental pense des choses qui sont différentes de ce que notre conscience souhaite pour nous. 

Et ils manipulent notre conscience, en pénétrant le sub-conscient, de manière à ce que ce soit le subconscient, qui influence la conscience, qui influence les pensées, et qui influence les actes…. 

Raison pour laquelle les humains sont dans l’insatisfaction permanente. Car ils n’ont le contrôle de rien, ou plutôt la maîtrise, de rien. 

Retrouver sa souveraineté, c’est récupérer son droit à maîtriser la direction de notre vie. 

La couleur de notre existence, la saveur de notre quotidien. 

La direction de nos actes, et pensées, par l’influx, l’impulsion, le souffle… de la conscience, via le système nerveux central qui donne l’information, à toutes les cellules, et à toute la technologie organique du corps vivant. 

Mais si ce système nerveux central, si cet ordinateur central, de centralisation est perturbé, alors, le système déraille. 

Et tout est fait pour perturber ce système nerveux central, par l’envoi de fréquences pulsées qui font dérailler le processeur du corps humain. 

Ainsi donc, récupérer un système nerveux sain, vierge, est la seule façon de retrouver la maîtrise, en retirant les parasites du système nerveux central. 

Pour cela, certains outils peuvent aider. Comme par exemple le yoga, qui agit sur la colonne vertébrale, et qui fait circuler l’énergie dans la colonne, et donc nettoie par l’énergie le système nerveux central. 

Courir, active les fonctions respiratoires du corps, des poumons, par le mouvement, la circulation; et donc provoque un nettoyage et renforce le fonctionnement du système nerveux central, en entraînant le corps à obéir à l’impulsion du cerveau, en permettant à l’oxygène de rentrer dans l’esprit, et donc en libérant les nuages du mental; ce qui permet de récupérer la capacité à déterminer ses actions dans la matière. 

La musculation peut permettre d’entraîner l’esprit à focaliser son attention dans un endroit du corps spécifique, en utilisant le pouvoir de la concentration, le pouvoir de l’esprit et le fait de le focaliser dans un endroit du corps physique; ou toute autre activité de concentration, comme par exemple le golf. 

En réalité, toute activité de précision, où nous focalisons notre pensée dans le fait d’effectuer une action isolée dans le corps, où il y a une concentration avec les mains par exemple, va nous permettre d’apprendre à concentrer notre conscience, dans le corps physique. 

Nous allons nous focaliser dans un endroit du corps physique, et donc nous allons accroître notre capacité de maîtrise. 

Plus nous faisons des choses précises, plus nous accroissons notre maîtrise; et notre capacité à nous concentrer. C’est-à-dire, à faire un concentré de notre conscience. 

Plus notre conscience est concentrée; plus elle est puissante, et efficace. 

Plus elle est éparpillée, plus elle est diluée; moins elle est efficace, moins elle peut agir dans la matière, et tout est fait pour diluer la conscience des humains, pour qu’elle ne puisse accomplir rien de grand et d’important. 

Tous ceux qui ont accompli de grandes choses dans le monde, ont focalisé leur esprit et leurs actions au maximum sur leurs objectifs. 

Ils sont concentrés sur leur objectif.  

Notre objectif est donc d’apprendre à concentrer notre conscience dans un objectif, via le mental et via l’action juste, pour aligner les 3 pôles, ce qui provoquera le sentiment d’accomplissement, de réalisation personnelle autrement dit, la réalisation du soi dans la matière, par la maîtrise.  

Maîtrise des actions, maîtrise des paroles. Que notre parole soit le reflet également de notre objectif, puisque la parole est le reflet de la pensée. Si la pensée n’est pas maîtrisée, la parole n’est pas maîtrisée et l’action n’est pas maîtrisée. Ils doivent tous être alignés aux souhaits de la conscience.  

 

Se réaligner à la Volonté de la Conscience

 

Il faut donc commencer par déterminer quel est le souhait de la conscience. 

Qu’est ce que je souhaite au plus profond de moi ? 

Si toutes les distractions n’existaient pas, si tout ce que les autres voulaient de moi n’existaient pas ? Quel serait mon souhait le plus profond ?  

 

Si j’étais parfaitement libre, quel serait mon souhait le plus profond ? 

 

Alors, dans quelle mesure suis-je éloigné de ce souhait le plus profond ? Plus j’en suis éloigné, plus je connais l’insatisfaction et la souffrance, l’irritation, la colère, la frustration. 

Plus je m’en rapproche, plus je connais la paix intérieure, la sérénité, le sentiment d’accomplissement. 

 

Que puis-je faire pour me rapprocher de cet objectif intérieur qu’a mon âme ? 

Que puis-je enlever de ma vie, qui m’empêche d’atteindre cet objectif ? Qui m’empêche réellement d’atteindre cet objectif ? 

Comment puis je récupérer ma souveraineté de déterminer moi-même au niveau de ma conscience, ma pensée juste, mon action juste, ma parole juste ? 

Comment entraîner mon esprit, à suivre ma volonté, la volonté de ma conscience et de mon coeur, en chaque instant ? 

Comment l’entraîner à se focaliser sur quelque chose de précis sur lequel je le commande de se concentrer ? 

Voici tout ce sur quoi nous devons travailler, si nous souhaitons notre maîtrise personnelle, notre maîtrise, spirituelle. 

 

Cela demande discipline, efforts, et volonté. 

Trois qualités nécessaires à l’accomplissement de notre pleine volonté dans la matière. Sans ces trois piliers, cette volonté s’effrite. Elle n’a pas la possibilité de se matérialiser, elle se désagrège avant d’arriver dans la matière. 

Comme une comète qui franchit l’atmosphère, elle se désagrège. 

La volonté de la conscience, arrive et franchit le mur de la matière, en arrivant dans le mental; Et si le mental n’est pas assez fort, s’il n’y a pas une discipline, et une volonté dans la matière de faire l’effort nécessaire pour manifester le souhait de la conscience; alors il s’effritera comme la comète qui passe la barrière de l’atmosphère. 

Malheureusement, beaucoup d’humains sont comme ces comètes, qui se désagrègent. Leurs projets n’aboutissent pas. Leurs souhaits réels de l’âme n’aboutissent pas. Car en arrivant à cette barrière, ils sont distraits. Court-circuités, divertis. Ils laissent la peur, la peur du regard des autres et toutes sortes de diversions, s’emparer de leur pouvoir de manifestation. Et ainsi donc ils ne manifestent parfois même jamais, ce que leur conscience désire pourtant manifester. 

Ce qui créé la dépression. 

Lorsque nous comprenons cela, nous pouvons alors réadapter nos vies. Déterminer à nouveau nous-mêmes nos priorités. 

Ma priorité est-elle de correspondre à ce que tout mon environnement extérieur souhaite, projette sur moi, par le biais de son propre désalignement, divertissement, diversion, illusion ? 

Ou vais-je oser moi-même, repousser, par le souffle de ma Volonté, tout ce qui tente de m’éloigner de ma pensée juste, de mon action juste, et mon intention juste. 

C’est ainsi que la loi de l’intention va permettre à la loi de la structure, de manifester mon intention dans la matière, sans qu’elle ne se désagrège au mur de l’absence de volonté, de l’absence de focalisation, et de l’absence d’alignement. 

Connaître les lois universelles et connaître le fonctionnement du corps humain est la clef de la maîtrise retrouvée. 

Ces Newsletters sont fournies dans un but d’assistance à l’autonomie spirituelle. Ne prenez que ce qui résonne en votre coeur et bénéficie votre propre chemin. Merci pour votre courage de mettre l’évolution de votre Conscience et l’amélioration du Bien Commun, au centre de vos intérêts. C’est avec grande joie et célébration, que je vous dis à très bientôt. 

Laura Marie.

Prochaine AudioConférence sur le thème de la Newsletter Mensuelle “Maîtrise Personnelle” 

Ces conférences sont organisées chaque mois dans le but de répondre collectivement aux questions au sujet de la Newsletter mensuelle, sur une plateforme où chacun peut échanger avec les autres participants, interagir et poser ses questions.

Dimanche 24 février à 19h (heure française) Durée : 4H – Inscriptions ici